Remèdes de grand-mère contre l’épilepsie

Blog

L’épilepsie est une maladie cérébrale chronique dont le principal symptôme est des crises d’épilepsie spontanées à court terme.

L’épilepsie est en effet l’une des maladies neurologiques les plus courantes au monde. Des attaques d’épilepsie se sont produites chez chaque centième habitant de notre planète.

L’épilepsie se traite donc de manière globale. Il est très important d’établir la cause des crises. Cela se fait après un examen complet à l’hôpital. Vaut-il la peine d’espérer des remèdes populaires? Ce serait irresponsable. Mais les herbes peuvent aider.

Traitement naturel contre l’épileptie

C’est un remède naturel rapide et efficace pour prévenir et juguler les crises.Nous utilisons les meilleures plantes naturelles pour guérir l’épilepsie. Ce remède naturel est donc actif dans toutes les crises d’épilepsies. Ainsi, il convient aux enfants comme aux adultes. La médecine moderne propose des médicaments contre l’épilepsie. 

La tisane est par ailleurs faite de plantes dont les principes actifs vous aide à empêcher ou à espacer vos crises.

  • Premièrement, ce remède naturel bloque l’influx électrique dans le cerveau en diminuant les réactions des neurones qui provoquent les crises.
  • Deuxièmement, Elle a une propriété sur des récepteurs du cerveau qui amplifie l’action contre les crises d’épilepsie.
  • Pour finir, la tisane permet également d’éliminer l’anxiété et le stress chez l’épileptique. 

Telephone/whatsapp: 00229 51545377

Quelques remèdes maison efficaces contre les troubles de l’épilepsie

  • Les feuilles de violette s’utilisent avec de l’eau bouillante et ont insisté pendant plusieurs heures. L’utilisation d’une telle perfusion est nécessaire trois fois par jour pendant deux ans.
  • L’absinthe déchiquetée (deux cuillères à soupe) est bouillie pendant sept minutes dans deux verres de kvas (le kvas doit être préparé indépendamment, sans impuretés ni colorants). Ce bouillon doit être pris sous forme chaude pendant une demi-heure avant de se coucher. Cette plante a la capacité de réduire l’intensité et la fréquence des crises.
  • La racine de pivoine est écrasée et trois cuillères à soupe sont infusées dans de l’eau bouillante pendant 40 minutes. Méthode d’application – une cuillère à soupe trois fois par jour.
  • Broyer la racine de valériane et une cuillère à soupe verser un verre d’eau froide et insister pendant huit heures. Il est nécessaire de prendre la perfusion une cuillère à soupe trois fois par jour une heure avant les repas. Cette plante est considérée comme un excellent sédatif.
  • La lavande séchée (une cuillère à café) est brassée dans de l’eau bouillante pendant trois minutes et prise une cuillère avant de se coucher. Ce cours dure deux semaines avec une semaine de pause.

Les symptômes de l’épilepsie

Habituellement, avant le début de l’attaque, le patient éprouve souvent des étourdissements, des troubles du sommeil, des acouphènes, une sensation de boule dans la gorge, un engourdissement des lèvres et de la langue, une perte d’appétit. Une personne ressent en effet ,une faiblesse générale, devient irritable, sa tête commence à lui faire mal.

Immédiatement avant la crise, tous les patients ressentent une aura qui dure plusieurs secondes, après quoi une perte de conscience se produit et les manifestations cliniques suivantes sont observées:

  • cris décousus;
  • respiration intermittente, gonflement des vaisseaux du cou;
  • crampes toniques, lorsque les membres et le corps sont tendus, la tête est typiquement inclinée, la durée des crampes est généralement d’environ 20 secondes;
  • convulsions cloniques – apparaissent immédiatement après tonique, se manifestent par des mouvements saccadés des muscles du cou, des membres, du corps;
  • pâleur de la peau;
  • compression serrée des mâchoires;
  • respiration bruyante, rétraction de la langue;
  • l’apparition de mousse de la bouche, parfois avec du sang (si le patient se mord la langue ou la joue lors d’une crise);
  • soulager les crampes, détendre le corps du patient.

Diagnostic de l’épilepsie

Lors du diagnostic, il est important non seulement de déterminer que le patient souffre d’épilepsie, mais également de déterminer son type . Si l’épilepsie est secondaire, c’est-à-dire causée par une maladie, alors cette maladie est principalement traitée.

Cependant ,L’interrogatoire d’un patient peut donner au médecin peu d’informations, car la personne ne se souvient tout simplement pas de ce qui lui est arrivé pendant l’attaque. Par conséquent, l’information selon laquelle des personnes proches ayant été témoins d’épisodes d’épilepsie peuvent être très importantes peut être très importante.

En plus de recueillir une anamnèse, un interrogatoire et un examen externe d’un patient, les méthodes suivantes sont utilisées pour diagnostiquer l’épilepsie:

  • électroencéphalographie – déterminer l’activité électrique altérée du cerveau, il faut se rappeler aussi des changements prononcés peuvent être vus que pendant les crises, dans un état calme, l’EEG peut ne rien montrer;
  • IRM, TDM du cerveau;
  • test sanguin (général, biochimique).

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
34 ⁄ 17 =